En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Fermer

Dans le monde de Play-Doh

Le Monde de Play-Doh, c’est le monde tel qu’il devrait être. Un monde rêvé, issu de l’imagination sans bornes des enfants. Un monde sur lequel chacun a une emprise. Que chacun peut façonner à l’infini.
Mais plus prosaïquement, c’est d’abord une campagne qui s’inscrit dans la nouvelle plateforme de communication de Play-Doh, définie aux USA en 2016. A l’occasion de ses 60 ans, la marque s’est en effet recentrée sur un maître mot : l’imagination.

100% Play-Doh, chacun des trois visuels l’est d’abord dans la forme. Puisque le moindre personnage, le moindre détail, jusqu’au plus petit brin d’herbe, est entièrement façonné à la main, en pâte à modeler. Rien d’étonnant, donc, que chacune des trois annonces représente à elle-seule plusieurs mois de travail. Avec à la base une accroche, un thème traité, puis des dessins préparatoires, par dizaines voire centaines, pour composer le visuel et affiner le design de chaque personnage et enfin les détails du décor, raffinés à l’extrême. Une phase méticuleuse, avant le choix des couleurs et avant l’étape cruciale, celle du modelage, où tous les participants ont tout à coup retrouvé leur âme d’enfant, ce qui prouve bien la capacité d’émerveillement incroyable de la pâte à modeler. L’envie de créer qu’une simple boule de pâte procure. Et de l’envie, il en fallait, pour finir par façonner, un à un, les 16 500 brins d’herbe du premier visuel, par exemple.

100% Play-Doh, la campagne l’est aussi sur le fond. Car chacune des trois annonces, en effet, est une ode à l’imagination et bafoue joyeusement les lois et réalités de notre univers. Dans la première annonce, on peut ainsi survivre à rien moins qu’une… transplantation de tête ; dans la deuxième, on découvre que dans le Monde Play-Doh, les espèces ne sont pas en voie de disparition mais, au contraire, en voie d’apparition ; dans la troisième, peuplée de petits bonshommes blancs, noirs, jaunes mais aussi mauves, oranges, verts, rouges, bleus, on se réjouit sans fard de la mixité des couleurs.

Close