En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Fermer

Red Dot

C’est un chat qui poursuit un pointeur laser. Et vous ne devinerez jamais ce qui arrive à 0,58s.
Le jeu se passe en Bolivie, le pays est aux mains des narcotrafiquants.
Le joueur prend les commandes d’une unité fantôme qui va rétablir la justice d’une manière, on s’en doute, assez peu diplomatique. On y incarnera un membre de cette unité, accompagné de 3 acolytes pouvant être commandé par les amis du joueur en coopération et en ligne. Quatre Ghosts, tous de redoutables et impitoyables combattants. Ce n’est donc pas un quatuor accort.
Pour se débarrasser des méchants, le joueur dispose d’hélicoptères, de drones, de mitrailleuses, de jeeps, de C4 (l’explosif, pas la Citroën) et de tout ce qui peut servir à tuer son prochain, c’est à dire à peu près tout.
La première chose qui frappe dans ce film, c’est son réalisme : textures, rendu des matières, des peaux, on dirait vraiment de vraies images. Le fait que ce film ne soit pas du tout en image de synthèse (fait rare pour un film publicitaire de jeu vidéo) aide beaucoup, il faut le reconnaître.

Close