En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Fermer

Actualités

Le « coup de gueule » de Fleury-Michon

fleury-michon-venezverifier

La campagne « Venez Vérifiez » que Fleury Michon lance dès le 6 avril est à la fois militante, car la marque y défend ses convictions sur la responsabilité d’une entreprise agro-alimentaire autant que sur son implication dans les filières d’approvisionnement, mais aussi « citoyenne », au sens où rétablir la vérité est indispensable pour rassurer les consommateurs.

Pour illustrer sa démarche, Fleury Michon et DDB Paris proposent une publicité tournée à la manière d’un reportage : un chalutier en pleine mer. Le casting ? Trois vrais pêcheurs qui travaillent pour des partenaires de Fleury Michon sont les stars de ce reportage. À bord, Nick, Rob et Glenn s’adressent au téléspectateur. Ce qu’il faut retenir de leur message rude et sans langue de bois : si vous doutiez que le poisson que l’on trouve dans la préparation du surimi est bien pêché dans les mers d’Alaska, ils vous attendent de pied ferme (à condition d’avoir le pied marin) !

L’histoire d’un tournage pas comme les autres. Focus.

L’agence DDB Paris est partie d’une vérité : les gens ne savent pas ce qu’il y a dans le surimi et ils sont surtout persuadés qu’il y a tout sauf du poisson dans ces bâtonnets. « Partant de là, l’agence a imaginé que les pêcheurs à l’autre bout du monde qui risquent leur vie en mer pour pêcher le colin d’Alaska (utilisé pour faire du surimi) devaient être déçus et quelque peu énervés de savoir que les Français puissent penser une telle chose » explique-t-on chez DDB. « De là est née la campagne « le coup de gueule ».

Et si les vrais pêcheurs, ceux qui travaillent depuis des années pour Fleury Michon venaient lancer un défi aux consommateurs Français ? Et si ils les embarquaient en Alaska faire un tour en mer à 3h du matin, dans le froid et la tempête pour venir vérifier par eux-mêmes ce qu’il y a vraiment dans le Surimi Fleury Michon ?

La machine était lancée… « Non seulement, on allait embarquer avec les pêcheurs mais on allait aussi rencontrer tous les autres hommes de la chaîne qui font qu’à l’arrivée on a dans notre assiette un délicieux bâtonnet de Surimi fait avec des filets de colin et des ingrédients entièrement naturels » poursuit Vincent Léorat, DG de DDB Paris. Pour cela, il fallait plus qu’une campagne de pub « classique » , il s’agissait d’imaginer un dispositif global impliquant des journalistes spécialistes des problèmes environnementaux de la pêche , des bloggeurs de différents horizons, et bien sur des consommateurs : l’opération #venezverifier allait voir le jour.

L’agence DDB Paris est donc allée chercher Nick, Rob et Glenn, les trois pêcheurs d’Alaska qui travaillent avec Fleury Michon depuis plus de 15 ans.

Pour faire ce film « le coup de gueule », DDB Paris a choisi Kevin Couliau. Ce jeune réalisateur a notamment fait ses armes sur « Doin’It In the Park » un travail documentaire plusieurs fois primés. Ses documentaires, justes et sensibles, dessinent des portraits d’hommes passionnés. Avec son œil de reporter et sa sensibilité Kevin sait capturer le supplément d’âme de chacun. C’est cette attention particulière aux individus, aux histoires de chacun qui a particulièrement intéressée DDB Paris : avec sa caméra Kevin pouvait humaniser ce processus désincarné de production du surimi. Le shoot s’est déroulé pendant 3 jours, Kevin et les créatifs de l’agence sont partis en mer pour que chacun puisse trouver sa place sur le bateau : les pêcheurs devaient se sentir à l’aise face à la caméra et le réalisateur devait réussir à prendre ses marques dans cet environnement marin. De vrais liens se sont noués au cours de ces quelques jours et Nick, Glenn et Rob ont ainsi réussi à dévoiler tout leur engagement pour leur métier.

Le film sera diffusé en TV, au cinéma et sur le web à partir du 6 avril 2014. Et en avant-première, une annonce presse évènementielle sortira dans le gratuit 20 minutes du lundi 7 avril 2014.

 

Direction des relations presse – DDB°
Anne-Marie Gibert – 01 53 32 61 49 – anne-marie.gibert@ddb.fr